Le leadership des femmes dans la justice transitionnelle

Le 12 octobre, la Fondation Panzi a participé à une discussion interactive entre ONU Femmes, la Fondation Dr. Denis Mukwege et le Bureau du Représentant spécial du Secrétaire général sur la violence sexuelle dans les conflits.

L'événement a marqué le 20e anniversaire de la résolution 1325 du Conseil de sécurité sur les femmes, la paix et la sécurité(RCSNU 1325), qui a été adoptée à l'unanimité par le Conseil de sécurité des Nations unies le 31 octobre 2020. Cette résolution historique a été la première à aborder l'impact disproportionné des conflits sur les femmes et a souligné l'importance de l'implication des femmes dans les questions de paix et de sécurité. Bien que trop souvent sous-utilisées, les contributions des femmes à la consolidation de la paix et à la résolution des conflits sont une nécessité pour créer une paix durable et viable.

L'événement consistait en une session générale, modérée par le Dr Clara Sandoval, et comprenait des panélistes de renom tels que Ángela Maria Escobar, Pramila Patten, Phumzile Mlambo-Ngcuka et le Dr Denis Mukwege. Après la session générale, les participants se sont répartis en trois groupes pour discuter des initiatives de justice transitionnelle en cours en Colombie, en Irak et en République démocratique du Congo (RDC).

"Les rêves que nous avions tous au sujet de la résolution 1325 restent à réaliser", a déclaré Mme Mlambo-Ngcuka, Secrétaire générale adjointe de l'ONU et Directrice exécutive d'ONU Femmes. Le 20ème anniversaire de la RCSNU 1325 est un appel à l'action pour les Etats et la communauté internationale afin de mettre en pratique les idéaux de l'agenda "Femmes, Paix et Sécurité" en soutenant les survivants et leurs appels à la justice et à la paix.

"Merci aux survivants qui s'avancent déjà, s'expriment et nous montrent qu'une participation significative des survivants est non seulement possible, mais qu'elle est le moyen le plus efficace pour nous de parvenir à des sociétés pacifiques et inclusives."

Dr. Clara Sandoval

Les panélistes ont souligné que la communauté internationale, les gouvernements et les acteurs de la société civile doivent accorder la priorité aux droits et à la dignité des survivants dans leurs réponses aux conflits. Lorsqu'on a demandé aux panélistes ce que les gouvernements peuvent faire pour garantir l'accès des survivants à la justice, le Dr Mukwege a répondu : "Nous exhortons la communauté internationale et les États à craindre l'impunité. C'est le maillon faible de toutes les stratégies visant à protéger les survivants et les témoins pour obtenir une véritable justice."

"Nous passons de la théorie à la pratique, il est donc nécessaire que les victimes et les survivants participent dès les premières étapes et tout au long du développement des processus judiciaires... le soutien direct de la communauté internationale aux victimes est crucial."

Angela Maria Escobar

La session de la RDC était composée de panélistes tels que Maud Salomé-Ekila, responsable de la communication pour la Fondation Mukwege et la Fondation Panzi RDC, Chantal Yelu Mulop, conseillère spéciale du chef de l'État en charge de la jeunesse et de la violence contre les femmes, et Tatiana Mukanire, fondatrice du Mouvement national des survivants de la violence sexuelle en RDC. Les participants ont discuté de la nécessité de la participation des survivants dans les initiatives de justice transitionnelle, de l'importance de commémorer les victimes et leurs familles, et des réponses de l'administration actuelle de la RDC.

Le 20ème anniversaire de la RCSNU 1325 coïncide également avec le 10ème anniversaire de la publication du Rapport Mapping des Nations Unies, qui a documenté 617 crimes violents commis en RDC entre 1993 et 2003. Ces crimes comprennent des viols collectifs, des crimes contre l'humanité, et même des crimes pouvant constituer un génocide. La Fondation Panzi, ainsi que le Mouvement national des survivants de violences sexuelles en RDC, la Fondation Mukwege et Amnesty International, ont fait circuler une pétition en ligne appelant la RDC à mettre en œuvre des mécanismes de justice transitionnelle et à "assurer la participation effective des victimes, y compris les femmes et toutes les survivantes de violences sexuelles, dans la conception, la mise en œuvre et l'évaluation des mesures de justice holistique qui les concernent" et à "encourager la création [...] d'un fonds d'indemnisation au profit des survivants et des victimes de crimes de droit international et d'autres violations graves des droits de l'homme.”

À la fin du webinaire, certains des plus de 180 spectateurs ont allumé leur caméra pour applaudir les panélistes et les participants.

Zoom ONU Femmes.jpg

Contenu similaire

Déclaration du Dr. Denis Mukwege sur le récent accord UE-Rwanda sur les minéraux de conflit

Avec le protocole d’accord signé le 19 février entre l’Union Européenne (UE) et le Rwanda pour favoriser le développement de chaînes de valeur « durables » et « résilientes » pour les matières premières, aussi appelées minerais des conflits ou de sang, l’exécutif européen atteint non seulement le paroxysme du cynisme en matière de géostratégie, […]

Statement of Dr. Denis Mukwege on the Recent EU-Rwanda Agreement on Conflict Minerals

With the memorandum of understanding signed on February 19 between the European Union (EU) and Rwanda to promote the development of “sustainable” and “resilient” value chains for raw materials, also known as conflict or blood minerals, the European executive is not only reaching the height of cynicism in terms of geostrategy, but is once again […]

16 Days of Activism at Panzi Foundation

The annual international 16 Days of Activism Against Gender Violence campaign takes place November 25 to December 10. This year, Panzi will carry out a series of activities around the theme Unite Together: Investing to prevent violence against women and girls. Below you will find ways in which we will participate in this year’s campaign.  […]