Célébration de la Journée internationale de la femme 2022

8 mars 2022

Aujourd'hui, nous célébrons la Journée internationale de la femme - une occasion pour nous de saluer le pouvoir et la force des femmes et des filles du monde entier, et d'honorer le rôle qu'elles jouent dans nos économies, nos communautés et nos foyers.

Cependant, en ce jour de commémoration, la reconnaissance du pouvoir des femmes ne suffit pas - cette journée doit également servir à rappeler les différents obstacles auxquels les femmes du monde entier continuent de se heurter. Des mesures concrètes doivent être prises pour sauvegarder leurs droits et leurs vies : les lois discriminatoires doivent être éliminées, l'injustice doit avoir des conséquences tangibles et il faut mettre fin aux pratiques néfastes qui perpétuent l'inégalité entre les sexes.

Nous devrions reconnaître et célébrer le rôle immense et incalculable des femmes dans nos vies tous les jours, plutôt qu'une seule fois par an, et affirmer constamment notre engagement à faire en sorte qu'elles aient un accès équitable à tous les droits et opportunités que nous offre notre humanité commune.

Au cours des dernières décennies, la communauté internationale a fait des progrès considérables pour faire avancer les droits des femmes et des filles, mais nous constatons sans cesse que ces progrès sont fragiles. Les crises humanitaires les plus récentes en Éthiopie, en Afghanistan et en Ukraine en sont la preuve la plus évidente : une fois encore, les femmes et les filles souffrent ou risquent de souffrir de manière disproportionnée. Ces conflits ont connu des reculs rapides et généralisés en matière de droits de l'homme, qui ont annulé les progrès réalisés dans la protection des droits des femmes. Comme le soulignait à juste titre Simone de Beauvoir dans son livre Le Deuxième Sexe, "N'oubliez jamais qu'une crise politique, économique ou religieuse suffira à remettre en cause les droits des femmes. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes tout au long de votre vie.

Mon pays d'origine, la République démocratique du Congo, est le témoin de telles atrocités depuis plus de deux décennies et demie, et de nouvelles vagues de conflit viennent s'ajouter à l'insécurité, dégradant encore davantage le statut des femmes. Nous sommes solidaires de toutes les femmes et communautés touchées par ces conflits et nous exhortons la communauté internationale à réagir avec détermination. Nous espérons que ces appels à la justice ne tomberont pas dans l'oreille d'un sourd et qu'ils seront accueillis par un investissement accru dans des programmes qui soutiennent la participation des femmes à la politique, à la défense des droits de l'homme et à d'autres moyens de combattre l'inégalité et la discrimination.

En conclusion, et pour célébrer la commémoration d'aujourd'hui, j'aimerais partager un extrait de mon livre, "Le pouvoir des femmes", qui est un hommage aux femmes extraordinaires qui m'ont inspirée et façonnée, et un hommage à la force de toutes les femmes, individuellement et collectivement :

"Je rêve d'une société dans laquelle nos mères sont reconnues comme les héroïnes qu'elles sont, dans laquelle les filles nées dans notre maternité sont célébrées au même titre que les garçons, et dans laquelle les femmes grandissent sans craindre la violence. J'espère un monde où les femmes ont les mêmes possibilités d'avancement professionnel, de joie et d'épanouissement personnel que les hommes et où le pouvoir politique est partagé équitablement... J'imagine aussi un avenir où les agressions sexuelles sont considérées comme un retour à une époque antérieure, plus brutale. Je crois que tout cela est à la fois souhaitable et possible. Je crois que nous pouvons tous apporter notre contribution, à titre individuel et collectif, pour que cela se produise. Je crois au pouvoir des femmes".

En cette journée internationale de la femme, j'espère que mes rêves deviendront les rêves de toute la communauté internationale, et que la reconnaissance du pouvoir des femmes deviendra universelle.

Sincèrement,

Dr. Denis Mukwege

Contenu similaire

Déclaration du Dr. Denis Mukwege sur le récent accord UE-Rwanda sur les minéraux de conflit

Avec le protocole d’accord signé le 19 février entre l’Union Européenne (UE) et le Rwanda pour favoriser le développement de chaînes de valeur « durables » et « résilientes » pour les matières premières, aussi appelées minerais des conflits ou de sang, l’exécutif européen atteint non seulement le paroxysme du cynisme en matière de géostratégie, […]

Statement of Dr. Denis Mukwege on the Recent EU-Rwanda Agreement on Conflict Minerals

With the memorandum of understanding signed on February 19 between the European Union (EU) and Rwanda to promote the development of “sustainable” and “resilient” value chains for raw materials, also known as conflict or blood minerals, the European executive is not only reaching the height of cynicism in terms of geostrategy, but is once again […]

16 Days of Activism at Panzi Foundation

The annual international 16 Days of Activism Against Gender Violence campaign takes place November 25 to December 10. This year, Panzi will carry out a series of activities around the theme Unite Together: Investing to prevent violence against women and girls. Below you will find ways in which we will participate in this year’s campaign.  […]