Le Dr. Mukwege invite le personnel et cadres de l’ONU de plaider pour la fin de la guerre en RDC

« Votre présence aujourd’hui et l’évaluation que vous ferez de la situation sur terrain vous permettra certainement de cerner la gravité de la guerre et les mesures idoines à proposer aux instances internationales pour y mettre fin ».

Tel est l’interpellation du Dr Mukwege, Président du Conseil d’Administration de la Fondation Panzi et Médecin Directeur de l’Hôpital de Panzi.

Ce, dans un message lu à l’Hôpital de Panzi ce mercredi 29 mai 2024 par la vice-présidente du Conseil d’Administration de la Fondation Panzi, Madame Christine Deschryver Schuler devant une vingtaine de responsables réunis sous le label Groupe de Coordination des Partenaires.

Ce groupe qui a visité Panzi inclut le représentant de la Monusco, l’Union Européenne, la Suisse, le Japon, la Suède, la Belgique, la France, la Grande-Bretagne, l’USAID (USA), l’Allemagne, le GIZ, le PNUD, le Forum des ONG internationales, les ONG nationales, le Gouvernement congolais.

Cette délégation fait le tour des organisations partenaires pour s’enquérir de leurs appréhensions et attentes concernant la transition dans le processus du retrait de la MONUSCO.

Pour Mr Bruno Lemarquis, le chef de la délégation, « il est important que la période transitoire soit un succès au Sud-Kivu ».

Voilà pourquoi ils comptent sur les organisations expérimentées comme l’hôpital et la Fondation Panzi.

Il souligne qu’avec le départ de la Monusco il y aura une montée en puissance des agences onusiennes ( PNUD, UNFPA, ONU femme) et des partenaires étatiques déjà opérationnelles sur le terrain.

Le Dr Mukwege en voyage, l’équipe de Panzi a fait part des axes du plaidoyer du Prix Nobel pour le retour d’une paix durable. Elle a surtout insisté sur la responsabilité de la communauté internationale, que représentait cette délégation, de sortir du double standard et du double langage.

Le Chef de la Monusco est revenu devant les survivantes, en leur promettant de porter leurs attentes de fin de la guerre et de la paix. Il n’a pas manqué de fustiger les ” tireurs de ficelles”.

En entièreté, le message du Dr Mukwege.

Related Content

Dr. Denis Mukwege satisfied with the 4th Mukwege Chair Congress

Scientists from all over the world met in France, at the University of Angers from June 5 to 7, for the 4th international congress of the Mukwege Chair. With “Sexual violence and childhood in war” as its theme, this reunion, following on from the Chaire de Liège (Belgium) in 2019 and the one in Bukavu […]

Le Dr. Denis Mukwege, satisfait de la tenue du 4ème congrès de la Chaire Mukwege

Des scientifiques issus de différents coins du monde se réunissent en France, à l’Université d’Angers du 5 au 7 juin, dans le cadre du 4ème congrès international de la Chaire Mukwege. Avec comme thème « Violences sexuelles et enfance en guerre », ces retrouvailles après la Chaire de Liège (Belgique) en 2019 et celle de Bukavu (RDC) […]