Lancement d’un projet de prise en charge holistique dans les hauts plateaux de Kalehe 

La Fondation Panzi annonce le lancement d’un projet de prise en charge holistique pour les survivantes de violences sexuelles et basées sur genre dans les hauts-plateaux de Kalehe, dans la province du Sud-Kivu.  

Les hauts-plateaux de Kalehe constituent une zone à haut risque de violation des droits humains, depuis le début des conflits armés dans la région Est de la République Démocratique du Congo. Dotée d’un potentiel minier inestimable, cette zone abrite différents groupes armés responsables de nombreux crimes, dont des cas de viol et violence sexuelle. 

Les acteurs de la société civile de la zone lancent couramment des alertes sur l’indisponibilité des services de prise en charge des survivantes des violences sexuelles. Alors que la perpétration de la violence sexuelle n’a pas baissé, plusieurs organisations non gouvernementales ont cessées d’opérer dans la région, suite à l’insécurité qui s’y observe. 

La Fondation Panzi reste engagée envers les survivantes et les communautés de Kalehe, et met principalement en œuvre ses interventions dans la région par le biais de l’hôpital de Bulenga – l’un des « One Stop Centers » de Panzi – qui se trouve à l’extrême nord du territoire.  

À travers ce projet, les activitées de Panzi dans le territoire vont pouvoir s’étendre aux cités de Numbi, Shanje et Lumbishi. 

Par le passé, l’Hôpital de Bulenga a plusieurs fois organisé des missions de cliniques mobiles dans les hauts-plateaux, afin d’apporter une réponse au besoin en prise en charge médicale et psychologique des survivantes et aux patientes souffrant des pathologies gynécologiques. En dépit de ces efforts, les besoins nécessitent la disponibilité d’une équipe locale dédiée et formée formée à la prise en charge holistique. 

Au terme d’une étude évaluative et d’une analyse contextuelle menée dans la zone, la Fondation Panzi a mis sur pied un projet qui permettre une prise en charge permanente des survivant-e-s, par des prestataires locaux formés, et au sein des structures locales.  

Intégrant une dimension de formation et de sensibilisation, ce projet prévoit laisser au sein de la communauté des compétences qui pourront perpétuer la prise en charge des cas de violences basées sur le genre. 

Ce projet est appuyé par le Ministère norvégien des affaires étrangères, par le biais de Norwegian Church Aid. 

Photo : Esther Nsapu 

相关内容

Déclaration du Dr. Denis Mukwege sur le récent accord UE-Rwanda sur les minéraux de conflit

Avec le protocole d’accord signé le 19 février entre l’Union Européenne (UE) et le Rwanda pour favoriser le développement de chaînes de valeur « durables » et « résilientes » pour les matières premières, aussi appelées minerais des conflits ou de sang, l’exécutif européen atteint non seulement le paroxysme du cynisme en matière de géostratégie, […]

Statement of Dr. Denis Mukwege on the Recent EU-Rwanda Agreement on Conflict Minerals

With the memorandum of understanding signed on February 19 between the European Union (EU) and Rwanda to promote the development of “sustainable” and “resilient” value chains for raw materials, also known as conflict or blood minerals, the European executive is not only reaching the height of cynicism in terms of geostrategy, but is once again […]

16 Days of Activism at Panzi Foundation

The annual international 16 Days of Activism Against Gender Violence campaign takes place November 25 to December 10. This year, Panzi will carry out a series of activities around the theme Unite Together: Investing to prevent violence against women and girls. Below you will find ways in which we will participate in this year’s campaign.  […]